Les 5 règles d’or de la colocation

On connaît tous les règles du GBS en colocation : range tes affaires, fais ta vaisselle, ne sois pas trop bruyant et n’abuse pas de la salle de bain. Ça, d’habitude, ça va.

Mais une fois que c’est dit, comment peut-on pousser le concept un peu plus loin et s’assurer que notre colocation se passe réellement bien? Voici les cinq règles d’or qui devraient vous aider à prévenir la majorité des conflits.

Se parler

On va faire ça simple : personne ne sera au courant de tes attentes et de tes frustrations si tu n’en parles pas. Bougonner dans son coin en pensant que les autres vont comprendre le message n’est pas une tactique de communication qui a fait ses preuves jusqu’à maintenant.

Dans la même veine, quand on vit en colocation, on s’aperçoit bien vite qu’on n’a pas tous le même «seuil de tolérance à la malpropreté». Ce qui pourrait paraître totalement normal pour un, comme de laisser sécher à l’air sa vaisselle, n’est pas forcément accepté par tout le monde. Avant que ça dégénère, discutez-en donc…

S’écouter

Ce n’est pas pour rien qu’on a deux oreilles et une seule bouche… C’est génial d’apprendre à s’exprimer, mais c’est encore plus extraordinaire de savoir écouter sincèrement ce que les autres nous communiquent.

Soyez aussi attentifs au non verbal de vos colocataires : il y aura des journées où ils ne seront pas la meilleure compagnie du monde. En étant tolérant et en leur laissant de l’espace, les choses se placent souvent d’elles-mêmes.

Gérer son frigo

À moins de régler une partie du problème en ayant chacun un réfrigérateur d’appoint dans sa chambre, la place dans le frigo est souvent ce qui cause le plus d’irritants quotidiens. Voici les solutions les plus souvent citées pour résoudre ce défi :

  1. Chacun possède sa tablette et personne n’emprunte les choses des autres sans demander.
  2. Idem qu’au point #1, mais on crée en plus une tablette commune pour les condiments pour décharger les tablettes.
  3. On y va pêle-mêle, mais on a un Sharpie de service qui traîne en permanence à côté du frigo.
  4. On a un frigo libre-service pour tout le monde, mais ça suppose une facture commune et beaucoup de bonne volonté de la part de chacun.

Gérer ses finances

Le pot commun est souvent la solution la plus adaptée pour toutes les dépenses de groupe (câble, Internet, savon à vaisselle, etc.). Prenez l’habitude d’y verser un montant égal tous les mois et de conserver les factures lorsque vous utilisez cet argent pour payer quoi que ce soit. À la fin de l’année, vous pourrez vous rembourser ce que vous avez payé en trop au fil des mois.

Gérer son temps

Ça a peut-être l’air un peu intense, mais faire des horaires ou des calendriers de colocs règle souvent bien des problèmes. Les horaires de ménage ont réglé bien des disputes (quand ils sont respectés bien sûr).

C’est la même chose quand vient le temps de prévoir des soirées à l’appart: mettez-les au calendrier. De cette façon, vos colocs pourront sortir s’ils veulent vous laisser un peu d’air ou venir prendre un verre avec vous s’ils sont d’humeur plus sociable ce soir-là.

PARTAGER - SHARE
Share