5 astuces pour mieux gérer son budget

Après les mille et une folies de la période estivale, sans compter le budget dépensé pour les vacances, nous tombons, l’automne venu, dans une gestion plus serrée de notre portefeuille. Question de vous aider à y arriver, voici cinq astuces pour organiser votre budget et avoir une vison de vos dépenses.

Faites une liste de vos dépenses et de vos revenus

Pour mieux gérer votre budget automnal, il est important de connaître vos entrées (salaire, contrats, bourses) et vos sorties d’argent. De mon côté, j’aime beaucoup travailler mon budget de façon trimestrielle. En effet, en plus des dépenses de base : loyer, électricité, cellulaire, etc., je peux ajouter celles prévues pour mes vêtements d’automne, mes fournitures scolaires, s’il y a lieu, etc. Tout est inclus dans une grille EXCEL. Je peux ainsi comptabiliser si mes dépenses sont alignées à mes rentrées d’argent pour le mois qui s’en vient ou si je dois déplacer un achat un peu plus tard, par exemple.

De mon côté, j’ajoute une case loisirs avec ce qu’il est possible pour moi de débourser en restaurants, en sorties, ainsi qu’une case varia, qui est un montant d’argent flottant pour un besoin ou une dépense urgente : vétérinaire pour le chat, ordinateur qui brise, tout ce que l’on ne peut pas prévoir.

Et sachez qu’il est préférable de ne pas vivre avec un budget serré (même si pour certains, ce n’est pas toujours évident). Par exemple, ne mettez pas tout ce qui vous reste dans la case loisirs. Profitez-en pour en mettre de côté dans votre CELI, dans votre REER ou dans votre compte épargne.

Utilisez votre crédit sur le court terme

Le crédit, ce n’est pas de l’argent : il s’agit de sommes que l’on emprunte avec un important taux d’intérêt si vous laissez traîner. Vous utilisez fort probablement votre carte de crédit pour vos achats en ligne. Pas de problème ! Mais n’oubliez pas de rembourser dès que le montant sur la carte de crédit est passé. Mentionnons que cette dépense, prélevée sur votre carte de crédit, aura été planifiée dans votre budget initial.

En effet, n’utilisez pas votre carte de crédit comme un budget supplémentaire, mais bel et bien comme un outil pour effectuer vos transactions. Votre portefeuille sur le court, et SURTOUT sur le long terme, s’en portera beaucoup mieux.

« En as-tu vraiment besoin? »

C’est le titre du livre de Pierre-Yves McSween portant sur notre façon de consommer aujourd’hui : est-ce que tout ce que nous achetons ou que nous nous procurons quotidiennement est nécessaire ? Je me réfère aussi fréquemment au courant minimaliste. Je m’interroge à chaque achat pour savoir si ce que je m’apprête à me procurer est une nécessité ou un luxe/un désir non fondé.

Cette façon de voir, à sa plus simple expression, peut vous aider à simplifier votre budget automnal. Avez-vous vraiment besoin de cette paire de bottes ou si celle que vous avez, une fois passée chez le cordonnier, fera amplement l’affaire ? Manger dans un restaurant deux fois par semaine est-il indispensable ou si deux fois par mois est tout à fait suffisant ?

Souvent, se poser la question, c’est y répondre !

Évitez les restaurants et les cafés

Il est vrai qu’il est génial de commander son latté préféré au café du coin avant le travail, mais il y a un revers à la médaille. Si nous faisons le calcul, les 5 $ peuvent facilement se transformer en 25 $ la semaine et en 100 $ le mois. Résultat : vous pourriez vous payer un voyage à la toute fin de l’année, ou même régler une dette étudiante qui traîne depuis belle lurette. Je ne vous dis pas de cesser d’y aller, mais pourquoi ne pas opter majoritairement pour un thermos à café rempli à la maison ?

Idem pour les lunchs au boulot. Cuisiner soi-même son repas peut nous permettre d’économiser des montants de 15 $ à 20 $ par jour, ce qui n’est pas rien. On vous a d’ailleurs proposé récemment quelques idées recettes pour la rentrée, savoureuses, faciles et qui ne sont pas dispendieuses à exécuter.

Flairez les bonnes affaires!

Vous aimeriez vous offrir un massage, mais vous trouvez que cela est plutôt dispendieux ? Saviez-vous que des écoles de massages proposent des séances à mini-prix ? Idem pour les écoles d’esthétiques, les soins dentaires, l’acupuncture, etc. Il est aussi possible de s’offrir des séances de yoga sur donation dans certains studios (5 $), ou même dans certaines boutiques de vêtements sportifs — gratuitement. Quant aux vêtements, vous pouvez penser aux alternatives seconde main en ligne ou en friperie, ou littéralement faire des échanges avec vos amis. Vous aimeriez vous faire un bon potage pour vos lunchs : certains fruits et légumes mûrs à souhait, et beaucoup moins chers vous attendent chez Second Life. Aujourd’hui, les produits BIO et frais à petits prix se font rares. Cette entreprise locale vous propose ses nouveaux paniers composés de fruits et légumes BIO sauvés du gaspillage !

Flairer les bonnes affaires pour votre automne peut aussi se faire en vous inscrivant aux infolettres de vos marques préférées qui vous tiendront au courant de leurs rabais et spéciaux qui peuvent vraiment avoir une incidence sur votre budget. Imaginez, vous devez vous procurer un nouveau manteau d’hiver et vous apprenez qu’une entreprise offre 50 % de rabais sur certains modèles sélectionnés aujourd’hui. Vous avez l’argent de côté et même plus, c’est le temps d’en profiter !

Flairer les bonnes affaires, c’est analyser les opportunités, s’organiser et ne pas avoir peur de les utiliser. Promis, c’est votre budget qui vous remerciera.

Et vous, quelles sont vos astuces pour maximiser votre budget pour la rentrée ?

 

Par Julie du blog Bohos.ca

PARTAGER - SHARE
Share